Les châteaux du pays Cathare

Cet été, je suis partie avec mon sac à dos marcher trois jours sur le sentier cathare. Soyez prêt à me suivre au temps du XIIème et du XIIIème siècle.

Pour commencer qu’est-ce que le catharisme?

Le catharisme est simplement un dérivé du christianisme. Les cathares partent du principe que Dieu est bon, il ne peut donc pas avoir créé le mal qui nous entoure (les guerres, les épidémies, les catastrophes naturelles…). Ils croient donc en un deuxième principe, celui de Satan. Pour eux, le monde visible, matériel et éphémère dans lequel nous vivons est le monde créé par Satan tandis que Dieu aurait créé un monde éternel et pur. Le corps fait partie du monde du mal, tandis que l’âme fait partie du monde éternel. Cependant pour atteindre le monde de Dieu, l’âme doit se libérer du corps. Si l’âme ne réussit pas à entrer au Paradis, elle devra refaire un passage sur terre en se réincarnant jusqu’au jour où il lui sera permis d’atteindre le monde divin de Dieu.

Les cathares s’appellent entre eux “les parfaits”, “les parfaites” ou “les bons hommes”, “les bonnes femmes”. (le terme “cathare” n’existait pas à cette époque.) Ils ont un style de vie très strict. Ils jeûnent, ne mangent pas de viande rouge et n’entretiennent aucun rapport sexuel. Entre nous ce n’est surement pas le genre de vie qu’on kifferait avoir! Ils ne pratiquent pas les sacrements catholiques, leur unique sacrement s’appellent “le consolamentum” qui est une sorte de baptême. Ils rejettent l’autorité du Pape et remettent en cause les fondements de l’Eglise.

Cette nouvelle religion est apparue entre le XIème et le XIIème siècle. Ses idées se sont développées en Europe et plus particulièrement dans le sud de la France. Elle prit une telle ampleur que l’Eglise jugea vite les cathares comme des hérétiques et organisa des croisades afin de combattre cette nouvelle hérésie.

Oui à l’époque, les gens n’avaient pas d’autres choix que d’être catholiques. Tout ceux qui ne l’étaient pas, étaient considérés comme hérétiques. Pourtant dans la bible il y a écrit quelque part un truc du genre: “tu ne tueras point”. Bon ça c’est plus de la théorie. Tout le monde sait qu’il y a un immense fossé entre la théorie et la pratique. Disons que les croisés qui étaient chrétiens se sont mit à tuer des cathares qui étaient eux aussi, chrétiens. Notons que c’est la première et unique fois dans l’Histoire que des chrétiens partent en croisade contre d’autres chrétiens sur le sol Européen.

Carcassonne

Alors là ça a été la pagaille totale. Pour simplifier, nous avons deux hommes assez balèzes: Raymond VI, le comte de Toulouse et le Vicomte Raymond-Roger Trencavel seigneur de Carcassonne. Ensemble ils défendent le catharisme et ne font rien pour soutenir le Pape Innocent III, qui, soit dit en passant, n’était peut-être pas si innocent que ça. Le Pape, pas content, envoie l’un de ses légats, Pierre de Castelnau discuter avec le comte de Toulouse. La réunion se passe mal et quelques jours après, Pierre de Castelnau est retrouvé assassiné par un homme du Comte de Toulouse. Le Pape veut se venger, il impose au Roi de France, Philippe II, de participer à la croisade contre les cathares. Le Roi de France ne prend pas part personnellement à la croisade, mais autorise les vassaux qui le souhaitent à y participer.

En juillet 1209, les croisées s’emparent tout d’abord de Béziers avant d’assiéger Carcassonne. Raymond-Roger Trencavel défend la ville tant bien que mal, mais la cité tombe aux mains des croisés qui obligent les habitants à quitter la ville. Le vicomte de Trencavel meurt en prison et le comte de Toulouse est obligé de s’exiler. Simon de Montfort, un baron, allié du Pape, fut donc choisi pour diriger la cité de Carcassonne.

Mais le comte de Toulouse n’a pas dit son dernier mot, aidé par le comte de Foix, il revient en Occitanie pour s’emparer de ses terres. Il assiège Toulouse et réussit à battre l’ennemi. Il redonne la cité de Carcassonne au fils de Raymond-Roger Trencavel. C’est dans ce contexte de semblant de paix que les cathares reviennent vivre dans la cité. Cette nouvelle émancipation de l’hérésie n’est pas du goût du Pape qui appelle à une nouvelle croisade. Cette fois-ci, contrairement à l’ancien, le nouveau Roi de France, Louis VIII, prend part à la croisade. Les croisés assiègent à nouveaux Carcassonne qui tombe dans leurs mains en 1226. Mais cette année là, pas de bol, Louis VIII meurt. Il laisse le trône de France à son fils Louis IX, plus connu sous le nom de “Saint-Louis”, vous savez le Roi obsédé par Dieu qui est parti faire plusieurs croisades? Carcassonne devient donc une cité royale et les pauvres cathares se réfugient vers d’autres châteaux.

Le château de Foix

Du haut de son rocher, le château de Foix subit aussi l’attaque des croisés au XIIIème siècle. Eh oui, les comtes de Foix étaient favorables au catharisme.

Raymond-Roger de Foix (Je sais que plus haut je vous ai parlé d’un certain Raymond-Roger Trencavel. Ne les confondez pas! Pour le petit rappel Trencavel était le seigneur de Carcassonne!) Donc je reprends mon histoire; Raymond-Roger de Foix avait une sœur qui s’appelait Esclarmonde. Elle s’est convertie au catharisme. Sa femme était aussi une cathare et son fils a épousé une fille venant d’une famille cathare. Entouré de tout ce beau monde, Raymond-Roger, bien que catholique était quand-même obligé de défendre sa famille.

La première croisade attaque le château en 1212 et Simon de Montfort s’en empare. Ce n’est que quelques années après que notre cher Raymond-Roger retourne s’y installer. Suite à la perte de Carcassonne, il aide le comte de Toulouse à retrouver ses terres et aide le fils de Raymond-Roger Trencavel à reprendre Carcassonne.

Le château de Puivert

Nous sommes maintenant sur le domaine de la famille des Congost. Ce château construit vers le XIIème siècle aurait accueilli des personnages importants comme Aliénor d’Aquitaine. C’est dans ce lieu que se déroulait le concours des meilleurs ménestrels et poètes du pays. Malheureusement, les Congost sont cathares et n’échappent pas aux persécutions de la première croisade de 1209. Le château est assiégé par les hommes de Simon de Montfort. Il se défend pendant trois jours, mais les croisés sont plus forts. Les Congost n’ont pas d’autres choix que de partir se réfugier à Montségur.

Le château de Montségur

Voici le fameux château construit au sommet du pog de Montségur. Il y a tant de choses à dire au sujet de Montségur. Pour commencer, au temps des cathares le château, où plutôt le village fortifié ressemblait plus à ça:

Afin d’échapper aux persécutions, les cathares ont choisi ce point culminant pour bâtir un village. D’ailleurs quand on visite Montségur, on se pose toujours la question: “comment ont-ils fait pour construire un village sur ce pog?” En tout cas, Montségur porte bien son nom de “Mont sûr”, car les cathares y ont vécu en paix pendant quarante ans. Quarante ans durant lesquels, ils ont vécu en autarcie, malgré les conditions rudes de la montagne. Avec eux vivaient aussi des seigneurs “les faidits” dépossédés de leurs biens par les croisés.

On peut encore admirer quelques vestiges d’une maison cathare avec son rez-de-chaussée, son étage et ses escaliers en pierre.

Mais le temps de la paix n’a pas duré. Montségur était une épine dans les pieds du Pape et du Roi Saint-Louis. Les croisés s’attaquent à Montségur. Tous les sièges se soldent par des échecs, sauf la quatrième tentative.

En mai 1243, les croisés assiègent Montségur, ils pensent que le siège sera rapide, mais Montségur tient bon après plusieurs mois d’affrontements. Les croisés changent alors de tactique. En décembre, la nuit de Noël, des hommes costauds qu’on pourrait qualifier aujourd’hui d’alpiniste entreprennent d’escalader ça:

Oui, vous avez bien vu! Cette immense paroi rocheuse qui mène jusqu’au château! De plus, il faut les imaginer en hiver, en pleine nuit, avec les règles de sécurité de l’époque pour pratiquer l’escalade, c’est-à-dire inexistantes! Bref, ils ont réussi leur exploit et ils se sont emparés de la tour de guet avancée du village en tuant les hommes qu’ils trouvaient sur leur passage. Mais ils ne se sont pas contentés de s’arrêter là, ils ont réussi à faire gravir au sommet, pièce par pièce, un trébuchet. Ce genre de machine monstrueuse qui peut causer beaucoup de dégâts:

Mais les défenses de Montségur ne cédèrent pas pour autant. Le siège dura encore quelques temps avant que les croisés ne s’emparent de la barbacane. (Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est une barbacane, il s’agit d’une place défensive arrondie, généralement à l’avant des forteresses – Je vous mets en photo la barbacane de Carcassonne.)

barbacane

Les cathares affaiblis par le siège manquent de renforts et n’ont pas d’autres choix que de capituler après 13 mois de siège.

C’est là où l’histoire devient très triste, alors sortez vos mouchoirs. Au terme de longues négociations, les croisés accordent la vie sauve à tous les cathares qui renieront leur foi. Aucun cathare ne le fera préférant la mort.

En bas du pog, les croisés creusent alors une sorte de tranchée dans laquelle ils entreposent du bois. Ils créent des palissades avec des échelles et appellent les cathares à se jeter d’eux-mêmes dans le feu. Femmes, hommes, enfants n’échapperont pas à cette mort. En tout environ deux cent personnes périrent dans les flammes pour “hérésie” le 16 mars 1244.

Actuellement nous ne savons pas avec exactitude quel était l’emplacement de ce champ, mais nous supposons qu’il s’agissait de cet endroit:

Après la chute de Montségur, Saint-Louis rasa le village cathare et construisit un fort à la place. Ce sont les ruines de ce château que nous visitons aujourd’hui.

Quelques mots sur le sentier Cathare

Le Sentier Cathare est un GR que j’ai suivi pendant quelques étapes. Il part de port la Nouvelle pour aller jusqu’à Foix et passe par les plus célèbres châteaux cathares comme Puilaurens, Peyrepertuse, Quéribus, Aguilar, Montségur… Il fait environ 250 km. Il faut prévoir au moins deux semaines pour le parcourir en entier.

De mon côté j’ai fait quelques étapes du sentier à partir de Quillan après Carcassonne pour terminer à Foix. J’ai marché de camping en camping. Pour ceux qui veulent s’y aventurer, c’est un sentier avec beaucoup de montés et de descentes. Il y a plusieurs mètres de dénivelé, mais on est récompensé avec de beaux paysages. Sachez qu’il n’est pas toujours évident de trouver quelque chose d’ouvert (épicerie, boulangerie, autre…) il faudra donc penser à se ravitailler pour plusieurs repas dès que vous le pouvez et certains campings annoncés comme ouverts dans le guide peuvent être fermés… Pensez à vous renseigner aux mairies ou aux offices de Tourisme avant votre départ.

Prenez le temps pour visiter les châteaux que vous rencontrerez sur votre chemin, ils ne sont pas chers du tout.

voici quelques liens et quelques livres sur le sentier cathare et les châteaux que j’ai vu.

Carcasonne: https://www.tourisme-carcassonne.fr/sortir-s-amuser-visiter-bouger/sites-et-monuments-a-visiter

Foix: http://www.sites-touristiques-ariege.fr/sites-touristiques-ariege/chateau-de-foix

Puivert: https://www.audetourisme.com/fr/fiche/puivert/chateau-de-puivert_TFOPCULAR0110000008/

Montségur: http://www.montsegur.fr/

Guide et carte du Sentier Cathare: https://livre.fnac.com/a9285571/Collectif-Guide-du-Sentier-Cathare?Origin=SEA_BING_PLA_BOOKS&esl-k=sem-msnnc9527535161mekplaFnac%20-%201-9285571pta2899650048g91528395&msclkid=%7bMsClickId%7d&msclkid=0a7b28801cec1b99bacb77a2f7d1c155&gclid=CNaVnpOp9eoCFQ6ZGwodYQgMjQ&gclsrc=ds

Carte: https://livre.fnac.com/a9485991/Collectif-09-Sentier-Cathare-Le-1-55-000#int=S:Suggestion|FA:LIV|1|9485991|BL1|L1

site: http://www.sentiercathare.fr/

Si vous avez des questions concernant le sentier cathare vous pouvez m’écrire à l’adresse suivante: cie.desetoiles@laposte.net

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *